En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
Accepter
Savoir Maigrir

Actualité Nutrition


Le sel oui, mais pas trop !

Posté le 14 novembre 2022 par Dr Jean-Michel Cohen

Le sel ou chlorure de sodium est très présent dans notre alimentation. Le sodium (Na+) est indispensable au bon fonctionnement de nos cellules. Pendant longtemps, l’homme était en recherche permanente de ce produit, mais il est devenu tellement courant que notre intérêt pour celui-ci a diminué. 

Depuis les années 2000 en effet, on s’interroge sur la relation entre les apports en sel , les hypertensions artérielles et même d’autres pathologies. Et les réponses fluctuent, au gré des découvertes et des études. 

Pas de sel, pas de goût ?

De fait, la communauté scientifique n’est pas unanime quant aux bénéfices pour l'organisme d'une restriction de sel si prisée et efficace pour rehausser la saveur de nombreux mets. 

Et certains d'expliquer, argument recevable, que la pharmacopée contemporaine dispose de médicaments suffisamment remarquables et efficaces pour lutter contre l’hypertension et ses conséquences, sans qu'il soit besoin de contraindre la population à supporter des régimes fades et draconiens. 

Inutile donc de stigmatiser les personnes en bonne santé qui aiment manger salé. 

Du sel partout ?

Après le sel en lui-même, une autre peur liée à cet élément est montée en puissance depuis quelque temps. Celle de manger trop salé sans le savoir, à cause d'une présence exagérée de sel dans les plats cuisinés, les préparations toutes prêtes, etc., élaborées par l’agroalimentaire. 

L'assertion n'est pas fausse, l'industrie ayant tendance à abuser de cette substance pour renforcer les goûts de produits fades ou gonfler le poids (le sel retient l’eau dans le produit) ou s'en servir comme conservateur, vertu dont nous connaissons la réalité depuis le début de l’humanité. 

Depuis, certaines grandes marques ont compris le message et diminué, étiquettes bien lisibles à l'appui, les teneurs en sel de leur préparation. 

S'agissait-il de polémiques stériles ? En toute franchise non, car, comme tout excès, l'abus de sel est bel et bien nocif pour la santé. 

Les effets nocifs d’une trop forte consommation de sel

Des études scientifiques récentes ont montré qu'il a en effet la capacité d’éroder les parois de l’estomac et de l’intestin, comme l’alcool ou le tabac, ce qui faciliterait le passage des substances toxiques que dégage notre environnement. 

Or nous savons désormais qu’une partie des cancers provient de l’absorption de ces substances toxiques. C’est pourquoi la limitation de sel reste d’actualité. Une personne intéressée par ce sujet doit donc surveiller différents éléments de sa nourriture. 

- Primo, vérifier la proportion de produits industriels (plats préparés, conserves, charcuteries, chips et biscuits apéritif…) dans son alimentation : si elle en mange beaucoup, il y a risque de surconsommation et encore plus en cas d’ajout de sel dans l’assiette.. 
- Secundo, maîtriser sa consommation d’alcool ou de tabac, avec lesquels l'interaction est délicate. 
- Enfin, contenir l’usage du sel de table y compris l’utilisation de sauces salées comme la sauce soja et autres sauces asiatiques. 

Quelqu’un qui fume, boit de l’alcool ou ne jure que par les produits industriels a intérêt à limiter sa consommation de sel. Mais quelqu’un en bonne santé n’ayant aucune de ces trois caractéristiques peut saler (modérément) à sa convenance. 

Moins de sel pour maigrir ?

Beaucoup de gens, pour maigrir, limitent leur consommation de sel. Erreur, car ce dernier n’a pas la propriété de faire  prendre du poids à long terme , donc qu'on en prenne ou pas le résultat est identique. 

Il est toutefois intéressant de le limiter en cas de rétention d’eau, ou en parallèle d’un traitement à la cortisone notamment.

L'avantage est plutôt, dans ces circonstances, qu'en rendant les repas plus fades, on limite l'appétit. Mais comme le plaisir est important, il convient alors de compenser en ajoutant des herbes et épices.

Dans la vidéo qui suit, je vous présente 7 signes qui peuvent vous alerter sur une consommation de sel trop élevée.

Qui est concerné ?

Lire les commentaire (0)



Le régime Cétogène ou le régime sans sucre

Posté le 25 juillet 2022 par Dr Jean-Michel Cohen

Ce type de régime apparaît régulièrement sous diverses formes, selon les périodes. Le principe est relativement simple : il s'agit de supprimer au maximum les glucides de votre alimentation. Je vous explique.

Retirer les glucides

En supprimant les sources principales de glucides de votre alimentation, vous allez retirer les féculents, les céréales, le pain, les fruits, et même tous les produits laitiers qui contiennent du lactose comme les yaourts par exemple. 

Sont autorisées sans limitation tout ce qui est lipide ou protéines. Bien entendu, ce régime est séduisant car il ne nécessite aucun effort, il suffit simplement de surveiller les aliments interdits. C'est d'ailleurs pour cela qu'il remporte régulièrement du succès. 

D'autant, en réalité, qu'il permet les premiers temps de se gaver d'aliments traditionnellement interdits mais qui finiront par devenir tellement monotones que l'appétit diminue lorsque l’on consomme de la charcuterie  sans pain ou  des steaks sans frites. 

Une perte de poids rapide

Ce sont quasiment les régimes les plus rapides notamment parce que dans la perte de poids il y a également une importante fonte musculaire, conséquence de la faiblesse de l'apport en glucides pour nourrir le muscle, ce qui amplifie un peu fictivement la perte de graisse. 

Extrêmement fatigant, il est fortement desocialisant également mais surtout terriblement frustrant en raison de la reprise de poids qui surviendra inévitablement dès la réintroduction des aliments avec une forte déstructuration alimentaire. 

A l’origine, le régime “Atkins”

Il en existe différentes versions, dont la fameuse “Atkins”, de même que les régimes hyper protéinés qui en sont une variante déguisée , par l'absence de matière grasse.

Ces régimes entraînent de fortes augmentations de graisse circulant dans le sang, ce qui les a fait condamner fortement. Reconnaissons tout de même qu'aujourd'hui avec les connaissances que nous avons sur les matières grasses nous pourrions, à condition de jongler, essayer de limiter ce risque, mais ce serait également au détriment d'un grand nombre d'aliments ce qui ferait de ce régime un régime extrêmement restrictif.

Il revient forcément à un moment ou à un autre,et aujourd’hui il est très à la mode sur les réseaux sociaux et dans le monde du fitness. Tout ce qui change c’est une présentation marketing différente mais les résultats, les risques et les déceptions sont les mêmes.

Régime sans sucre ou presque

C’est pour cela que sur le programme Savoir Maigrir, nous avons mis en place un régime où nous limitons la consommation de glucides sans l’interdire totalement. On parle alors de régime sans sucre ou presque.

Ainsi, on continue à apporter au cerveau, au cœur et aux muscles les glucides dont il ont besoin, en quantité suffisante.

La restriction et l’interdiction d’aliments, vous le savez, ce n’est pas la philosophie de la méthode Cohen. 

Continuez à bien suivre vos plans de repas (que vous adaptez sans doute en respectant la structure que l’on vous a donnée et vous avez raison, cela fait partie de l’apprentissage) et si vous avez des questions, vous avez les consultations en direct de 13h et la messagerie diététique pour contacter votre diététicienne dédiée.

Regardez bien la vidéo qui suit, je vous explique tout en détail. Hydratez-vous bien en ces périodes de fortes chaleurs et bon visionnage !

Lire les commentaires (2)



Le collagène pourquoi tout le monde en parle ?

Posté le 27 juin 2022 par Dr Jean-Michel Cohen

Le collagène est sur toutes les lèvres… Eh oui, tout le monde en parle comme un nouveau produit extraordinaire. C’est surtout un nouveau produit à la mode mais que peut-il nous apporter d’un point de vue nutritionnel ? Faisons le point sur le collagène, une protéine indispensable à nos tissus.

Le collagène, qu’est-ce que c’est ?

Le collagène est une protéine présente partout dans notre corps, c’est une protéine dite structurale. On retrouve le collagène dans les os, les tendons, les ligaments et la peau… tout ce qui structure notre corps. Il représente 25 % de la quantité de protéines de notre organisme.

En ce qui concerne le collagène du commerce, il est issu de la gélatine. Cette dernière est fabriquée en soumettant les os et la peau d’animaux, le plus souvent de bovins ou de porcs d’élevage, à différents traitements. 

La gélatine ainsi obtenue trouve de nombreux usages dans l’industrie alimentaire, et en poussant un peu plus loin la transformation de la gélatine, on obtient un hydrolysat de collagène qui est employé sous forme de suppléments.

Utilisations et études du collagène

Lorsqu’on avance en âge, les rides apparaissent et certaines personnes, voulant conserver leur jeunesse extérieure, ont recours à des injections de collagène. Cela retend la peau, regonfle les sillons entre les rides… comme un lissage de l’intérieur.

Aujourd’hui, le collagène est sujet à de nombreuses études sur la perte de poids et la nutrition : 

- On teste ses effets sur la masse grasse des individus, aurait-il un effet amincissant ?
- On teste également ses capacités à améliorer la résistance physique lors de la pratique d’un exercice.
- On le compare au complément de protéines telle que la WHEY protéine.
- On le teste au petit déjeuner pour voir si cela réduit la prise alimentaire…

Pris en complément alimentaire, il ne représente aucun danger.

Ses atouts sur notre santé 

Selon différentes études publiées ces dernières années, le collagène pourrait avoir : 
- un effet sur le rassasiement (intéressant pour la perte de poids), 
- un effet sur la résistance musculaire (des muscles plus résistants à l’effort), 
- et présenterait les signes d’une meilleure ossification.

Il pourrait alors aider à prévenir l’ostéoporose et à conserver un dynamisme physique plus longtemps. Si ses effets sur la masse grasse sont toujours à l’étude, sa consommation est sans danger mais on ne sait pas encore si cela aide vraiment pour la perte de poids, inutile donc de se jeter dessus pour votre régime de l’été !

Comme à l'accoutumée, je vous laisse regarder la vidéo qui accompagne cet article où je vous explique tout en détail et de vive voix ! Bon visionnage !

Lire les commentaires (6)



1 - 10 de 68

Commencez maintenant votre analyse minceur GRATUITE


Êtes-vous une femme ou un homme ?

(Les solutions minceur sont adaptées)




Je commence mon bilan

Un dernier mot sur la méthode

La méthode Cohen est un accompagnement minceur permettant une perte de poids sans se faire violence, avec les aliments que vous aimez. Pour perdre ses kilos et réussir son régime, pas besoin de s’affamer. Pour Jean-Michel Cohen, le plaisir est la clé du succès minceur et vous le verrez dans vos plans de repas. Le programme minceur mis en place par le Dr Jean-Michel Cohen, va vous apprendre la nutrition et vous aidera à devenir autonome pour conserver votre poids idéal.

Dr Jean-Michel Cohen
Vous voulez mincir ? Découvrez vos chances de succès en répondant à mon questionnaire
×